Rejoignez-nous sur
| S'installer | Se déplacer |

Se déplacer

Tout savoir sur les différents moyens de transport.

Les recommandations du Ministère des affaires étrangères français quant à la circulation routière au Maroc.

  • Les routes nationales sont généralement bien entretenues mais étroites, et avec un trafic intense. La circulation y est dangereuse, en raison des infractions fréquentes au code de la route, de la présence d’animaux sans surveillance, ou de comportements imprévisibles et intempestifs de la part des chauffeurs de transports collectifs (grands taxis, autocars, camions). Les statistiques nationales reflètent ces risques : les routes nationales Casablanca-Marrakech et Casablanca-El-Jadida sont réputées les plus dangereuses. La plus grande prudence et le strict respect des règles sont donc des exigences absolues. Dans la mesure du possible, il est déconseillé de circuler la nuit. Dans le territoire du Sahara occidental, en direction de la Mauritanie, la route côtière est étroite et le trafic, notamment de camions, y est dense. Il est déconseillé de l’emprunter de nuit.
  • Il existe quatre tronçons d’autoroute où la circulation est fluide : Rabat-Fès, Rabat-Tanger, Casablanca-El-Jadida, et Casablanca-Marrakech. Il est conseillé de circuler avec prudence sur l’autoroute Rabat-Casablanca, la plus fréquentée (notamment entre les sorties Casa-Aïn Sebaa et Casa Anfa, portion surchargée en raison de sa fonction de voie de contournement de la ville). Des jets de pierres sur les véhicules à partir des ponts qui enjambent la chaussée ont été signalés.
  • Les pistes qui relient entre elles les grandes routes sont mal entretenues (région d’Ouarzazate, Asni, col du Tichka). Eviter la conduite hors-piste. L’approvisionnement en carburant est aisé en ville et dans les environs, plus problématique dans les campagnes.
  • Le réseau d’autocars est assez dense mais le parc est vétuste dans l’ensemble (selon la presse locale, 60 % des bus ne rempliraient pas les conditions minimales de sécurité).

Pour plus d’informations : www.diplomatie.gouv.fr

Il est important de souligner tout d'abord que la conduite au Maroc (et à Rabat) est dangereuse. Il vous faudra faire preuve d’une grande concentration, d’un grand calme, et d’une vision à 360°. Le nombre de morts sur la route au Maroc est en perpétuelle augmentation et le nombre d’accidents sur les routes est 14 fois plus élevé qu’en France. Soyez donc prudent en restant zen et détendu car la conduite au Maroc est sportive !

Dans cet environnement un peu hostile, voici tout de même quelques règles à respecter :

  • Vitesse limitée à 40 km/h en ville, à 60km/h en agglomération (contournement de Rabat), à 80km/h sur routes nationales et à 120km/h sur autoroutes. Les contrôles radar sont très fréquents.
  • Si vous partez pour un long parcours en dehors des autoroutes, prévoyez votre plein d’essence car les stations sont plus rares sur les routes nationales. Vous trouverez facilement des stations services en ville.
  • Il est déconseillé de conduire de nuit du fait du manque d’éclairage des véhicules. Si vous devez conduire de nuit, conduisez lentement et restez très vigilant


Numéros utiles

Sabots de parking : 05 37 66 14 74

Attention pour récupérer votre véhicule, il faudra d'abord présenter les papiers du véhicule pour payer une amende, veillez à ne pas les laissez pas dans la voiture.

Vous pouvez arriver au Maroc avec votre véhicule. Vous pourrez garder votre voiture six mois en “admission temporaire” (en continu ou fractionné pour les véhicule de tourisme). Les entrées et les sorties des véhicules sont enregistrées sur informatique. Au delà des 6 mois vous devrez réaliser un dédouanement du véhicule et payer les droits de douane. Le site des douanes marocaines est très complet :  http://www.douane.gov.ma/web/guest

Remarques importantes: 

  • Votre véhicule doit avoir moins de 5 ans pour être dédouané
  • Les droits de douanes sont très élevés afin entre autres, de favoriser l’achat de voiture neuve sur le sol marocain. Ainsi, selon la catégorie de votre véhicule, ils peuvent aller de 17,5 à 50% de la valeur du véhicule neuf.
  • Pour connaître les droits de douane à régler sur votre véhicule vous pouvez faire une simulation sur le site des douanes marocaines www.douane.gov.ma
  • Si vous souhaitez quitter le Maroc provisoirement sans votre véhicule durant cette première période de 6 mois, vous devrez vous rendre auprès des agents des douanes et déposer les clés, la carte grise, le justificatif d’assurance, le ticket du parking longue durée de l’aéroport ou du port et le feuillet de la douane à l’arrivée du ferry stipulant la date de sortie obligatoire du véhicule.

Tout est mis dans une enveloppe et gardée au bureau des douanes en échange d’un formulaire de dépôt. Petit conseil, anticipez bien cela, faute de quoi, vous n’aurez pas le droit d’embarquer dans l’avion ou de monter dans le bateau. Enfin, prévoyez un peu de temps pour ces formalités car il peut y avoir de l’attente au bureau des douanes.

Particularité plaques jaunes

La limite des 5 ans d’âge n’est pas obligatoire car le véhicule est voué à repartir à la fin du contrat. Attention, pour faciliter l’immatriculation,  il est vivement préférable que la carte grise soit au nom de la personne qui  est sous contrat.

La solution la plus standard et la moins onéreuse reste donc l’acquisition d’un véhicule sur place. Pour tout achat de véhicule qu’il soit neuf ou d’occasion, il faut avoir une carte de résident ou le récépissé de dépôt du dossier.

Concernant les véhicules neufs, sachez que le prix est généralement plus élevé qu’en Europe et que vous ne trouverez pas forcement toutes les options. Les grands concessionnaires connus sont regroupés avenue Hassan II. Vous pouvez négocier et d’une concession à l’autre les prix peuvent varier. Les concessionnaires vous proposent souvent de réaliser les formalités administratives (immatriculation, carte grise) et cette prestation est alors incluse dans le prix de vente du véhicule.

Si vous décidez d’acheter un véhicule d’occasion, vous trouverez des annonces sur des sites d’annonces de particuliers à particuliers (ex: avito.ma) ou dans les annonces des adhérents. Les concessionnaires vendent rarement de véhicules d’occasion.

Le marché de l’occasion n’est pas aussi bien structuré qu’en Europe. Les prix sont assez élevés et la garantie n’existe pas …

Le permis français ou international n'est plus autorisé au delà de la première année de résidence au Maroc. Outre le fait que l'assurance ne vous couvrira pas en cas de sinistre, (ce n'est qu'à moindre mal s'il n'y a que des dégâts matériels), vous pouvez vous retrouver pénalement responsable s'il y a la moindre blessure corporelle (même minime). Au-delà de cette première année, il vous faudra un permis marocain.

Toutefois, "les personnes détenant un passeport de service ou diplomatique ne sont pas considérées comme résidentes au Maroc et n’ont donc pas à échanger leur permis. Ce n’est pas une question de couleur de plaque mais une question de titre de séjour et cela ne s’applique, à ma connaissance, qu’aux détenteurs de plaques CD, PAT et OI ". (précision du Consulat, le 20 janvier 2017) 

Deux solutions s'offrent alors à vous:

  • Échanger votre permis français contre un permis marocain. On pouvait auparavant récupérer son permis français en quittant définitivement le Maroc, ce n'est semble t-il plus si simple.

Précision du Consulat  (5 décembre 2016): " Il est en fait quasiment impossible de récupérer le permis français en quittant le Maroc. Il faut donc demander à échanger le permis marocain contre un nouveau permis français lors du retour en France."..." Nous encourageons par ailleurs l’établissement d’un permis international avant de quitter le territoire français."

Ce serait pourtant une bonne nouvelle, car votre permis français est valable à vie, alors que le permis marocain contre lequel on vous l'échange n’est lui valable que 10 ans, le problème majeur concerne donc principalement ceux qui s'expatrient plus de 10 ans.  Coût : environ 800 MAD.

  • Passer le permis marocain : cela vous coûtera plus ou moins 2 000 MAD. Vous aurez donc un nouveau permis et vous garderez votre permis français.

Pour l'échange ou le passage du permis de conduire vous trouverez une liste (incomplète) des pièces demandées sur le site service-public.ma. Par contre, la liste complète se trouve dans le Guide Pratique de Rabat Accueil

La carte grise et l'immatriculation

L’immatriculation de votre véhicule est bien entendu obligatoire. Le service d’immatriculation le plus proche de votre domicile se charge d’immatriculer votre véhicule. La plaque est composée de cinq chiffres désignant le numéro d'enregistrement du véhicule, une lettre de l'alphabet arabe et l'identifiant de la préfecture d'émission. Elle ne peut pas être personnalisée : seuls les dimensions et le graphisme réglementaires sont acceptés.

La procédure et le nombre de pièces sera différent en fonction de l'origine de votre véhicule, importé, achat d'occasion ou neuf. Pour connaître les pièces demandées, lien vers le site Service-Public.ma

Vous trouverez également des informations supplémentaires dans le Guide Pratique de Rabat Accueil.

La vignette

Il n’y a plus de remise du macaron de la Vignette. Le paiement de cette taxe est dorénavant attesté par la seule remise d’une quittance (reçu) de paiement.

De nombreux lieux de paiements existent, directement sur internet, mais aussi dans les agences bancaires, GAB, ... Plus d'informations sur le site vignette.ma.

Attention, particularité "Plaques jaunes" : les missions diplomatiques ne sont pas concernées par l’achat de la vignette et l’échange du permis de conduire. En revanche, l’immatriculation « CI » est un autre statut douanier, c’est une prolongation de l’importation temporaire du véhicule qui est annuellement renouvelée. Les personnes ayant ce statut CI doivent acheter la vignette et échanger leur permis de conduire. (Message de l'équipe consulaire)

En circulation, le contrôle du paiement de la vignette sera opéré sur présentation de la quittance de paiement.

La vignette doit être achetée avant le 31 janvier de chaque année faute de quoi vous serez passible d’une amende. Il est possible de l'acheter en février ou en mars, moyennant une majoration.

Renseignez-vous sur les tarifs avant d’acheter le vieux 4x4 de vos rêves car pour certains types de véhicule, cette taxe est vraiment importante. 

Annuel, il est obligatoire pour tous les véhicules de plus de 5 ans. Il faut donc prévoir de le faire quelques semaines avant la date de renouvellement.

Notez qu’il existe deux types de contrôle technique : celui effectué lors de la vente et celui des véhicules de plus de 5 ans. Par conséquent, si vous achetez un véhicule de 4 ans et 10 mois, vous devrez repasser le contrôle technique 2 mois pus tard, lorsque votre véhicule aura 5 ans. 

En cas de non-présentation du document lors d'un contrôle, le propriétaire du véhicule s'expose à une amende de 700 MAD, la confiscation immédiate du véhicule (jusqu'à 10 jours d'immobilisation) par une dépanneuse (payante) jusqu'à la fourrière (payante en supplément également).

Seule l’assurance pour responsabilité civile est obligatoire au Maroc. Cette assurance permet de couvrir la responsabilité civile du souscripteur du contrat, du propriétaire du véhicule et de toute personne ayant, avec leur autorisation, la garde ou la conduite du véhicule.

Sont couverts par cette garantie :

  • Les dommages matériels causés à d'autres véhicules ou à des biens appartenant à des tiers
  • Les dommages corporels causés aux piétons, aux occupants des véhicules tiers ainsi qu’aux personnes transportées.

Elle couvre aussi bien les personnes qui ne se trouvent pas dans le véhicule, que celles transportées dans ledit véhicule (y compris les membres de la famille du conducteur, de l’assuré et du souscripteur). En revanche, les dommages subis par vous en tant que conducteur du véhicule, d’assuré ou même de souscripteur du contrat d’assurance, ne sont pas couverts si vous avez souscrit à une simple assurance responsabilité civile.

Il est donc préconisé de s’assurer pour d’autres types de dommages. Il y a beaucoup d’assurances connues sur la place. Le prix moyen est relativement modéré.

Notez que les montants d’indemnisation accordés par les compagnies d’assurance au Maroc sont bien inférieurs à ceux proposés en France. Il faut savoir que les assureurs marocains appliquent un “coefficient de vétusté” : en cas d’accident, que vous soyez responsable ou non, vous devrez prendre en charge une partie des réparations à hauteur de 5% par année d'ancienneté de la voiture, avec un plafond de 30%. Ces frais à votre charge sont indépendants de la franchise que vous aurez par ailleurs à régler si vous êtes en tort.

Pour plus de précisions vous pouvez consulter le site www.fmsar.org.ma.

En cas d'accident, vous devez appeler la police ou la gendarmerie, puis votre assureur qui enverra un "constateur" qui viendra, comme son nom l'indique constater les dégâts et les responsabilités. Attention, vous ne devez absolument pas bouger les véhicules avant son arrivée même si vous bloquez la circulation.

2 possibilités:

  • Les petits taxis (bleus à Rabat, couleur différente dans chaque grande ville) : 3 personnes seulement. Ils ne desservent que la ville de Rabat et ne vont ni à Salé, ni à Oulja. Ils ont un compteur qu'ils mettent en marche sans même qu'on leur demande ... mais avoir l'œil quand même !
  • Les grands taxis : 6 personnes (en plus du conducteur). Pour les liaisons inter-villes et pour ceux que la promiscuité ne gêne pas ! Ce sont souvent des véhicules Mercedes très anciens, mais qui sont progressivement remplacés par des monospaces disposant véritablement de 7 places (conducteur + 6 passagers).

Possible sauf si vous avez pas les chevilles fragiles car les trottoirs sont souvent à hauteurs différentes et avec des petites surprises. Les quartiers Agdal et Hassan sont les plus agréables pour ce moyen de transport.

Il est tout à fait possible de se (re)mettre au vélo à Rabat même si le mot d’ordre est « vigilance » ! Il faut avoir un regard (semi-)circulaire en permanence, se méfier des feux rouges au vert et des intersections. Et faire savoir que l’on existe. D’autant qu’il fait presque toujours beau et que Rabat est une ville presque plate : ce serait dommage de ne pas en profiter.

En outre, la ville dispose depuis peu de magnifiques « bandes cyclables » le long des artères principales (malheureusement pas toutes). Et attention tout de même, elles sont plus ou moins autorisées aux motocyclettes. Mais en général, on les entend venir.

Toute la ville se prête au vélo, même la médina (mais en cas d’affluence, bonne chance pour vous en sortir). Si vous optez pour une pratique de loisir, bien entendu le centre ou les quartiers commerciaux ne sont pas l’idéal. En revanche, dès que l’on sort des zones de circulation automobile dense, c’est très agréable.

En ville, le casque vélo est indispensable et le port du gilet jaune fortement recommandé. Prévoir également un bon antivol.

Les enfants peuvent eux aussi faire du vélo dans les lieux et les moments qui s’y prêtent, notamment le dimanche, dans de nombreux quartiers comme Souissi, Ambassador, le long de l’avenue Mohammed VI vers le golf, en forêt à l’extérieur de la ville.

Le parc Hilton est interdit aux vélos, sauf pour les petits : vous pourrez en revanche les suivre en trottinette (voir plus loin).

Pour des sorties « nature » et pour les plus sportifs, vous trouverez des kilomètres de sentiers VTT (non balisés : mieux vaut partir avec un habitué) notamment au sud de Rabat dans la « ceinture verte » vers le golf, autour du barrage sur le Bouregreg et, à environ 1h de route, le long de l’Oued Korifla, sur les sentiers des collines où vous pourrez rouler des heures sans rencontrer personne, à part un sanglier ou une tortue...

En ce qui concerne les associations, citons de nouveau Dar VTT (basée à Azrou mais qui organise des circuits dans tout le pays), et enfin le site de l’association marocaine de VTT (www.marocvtt.net) pour des informations sur la pratique du VTT au Maroc et les coordonnées de nombreux clubs.

Pour finir, n’oublions pas  un  autre  mode de transport à deux roues,  bien pratique : la trottinette !

En plus d’amuser les enfants, c’est une façon agréable, écologique et sportive de se déplacer sur une courte distance.

Plusieurs adhérent(e)s ont déjà adopté cette manière de se déplacer, et ne passent pas inaperçus en ville ! Et ils n’ont plus de problème pour se garer...

Gare routière de Rabat
Avenue Hassan II, Kamra
Tel: + 212 5 37 79 90 42, + 212 5 22 31 75 79

Gare routière de Bettana-Salé
Tel: +212 5 37 80 14 90  

Autobus du Maroc
Tel: +212 5 37 74 33 44

Le réseau d'autocars est assez dense mais le parc est vétuste dans l'ensemble.

6 dhs le trajet, il est agréablement climatisé, adieux bouchons, klaxons et places à trouver ! 

Plus d'informations: http://tram-way.ma/fr/

Gare de Rabat ville
Avenue Mohamed V
Rabat centre
tel: 0890 20 30 40
tel: 08 90 20 30 40 

Gare d'Agdal
Rue A. Ghafiki
tel: 05 37 77 47 47

Il existe trois lignes principales: 

  • Tanger - Rabat 
  • Casablanca - El Jadida - Marrakech 
  • Kenitra - Oujda

Plus d'informations: oncf.ma

Royal Air Maroc, Air France et Jetairfly sont les principales compagnies.

Centre d'appels: 08 90 00 08 00 

Rejoignez-nous

Créer du Lien Social
Rabat Accueil est un créateur de lien social pour une communauté d’expatriés francophones à Rabat.

Communauté
L’objectif de l’Association est d’aider la communauté d’expatriés à réussir leur intégration à Rabat.

S’informer
Nous proposons une multitude d’activités : culturelles, sportives, de lieux d’échanges et de partage d’information et d’expérience : petits-déjeuners, apéros, sorties…

Un accueil personnalisé grâce à nos contacts de quartier lors des rendez-vous de quartier : café, apéro et aussi nos sorties découvertes à Rabat et ses environs.

Une intégration facilitée et décodée à travers nos matinées d'information, notre guide pratique remis à chaque famille, notre lettre hebdomadaire ainsi que notre calendrier rassemblant l'intégralité des activités proposées.

Un quotidien optimisé : rencontres, ateliers, soirées des nouveaux, conférences, accompagnement des projets professionnels organisé par les 90 bénévoles de l'association mais aussi les bonnes adresses de Rabat et petites annonces des adhérents.

410 Dhs / an / famille

Du 1er mai au 30 septembre de l’année suivante

Inscription possible tout au long de l'année

Nos partenaires

Parce que les beaux projets ne se réalisent pas seuls, Rabat Accueil remercie ses sponsors et partenaires institutionnels.
Cliquez pour faire la connaissance de nos partenaires ►

Devenez partenaire.
Gagnez en visibilité auprès de la communauté des expatriés francophones du Maroc ►

Publications

Cliquez et découvrez
Le Magazine

Le Magazine de Rabat Accueil
Cliquez pour le feuilleter ►
Tous les 6 mois, découvrez toutes les nouvelles actualités et activités de l'association.

Retrouvez tous nos magazines ►

Le Guide Pratique
pour vos démarches quotidiennes


Cliquez pour le découvrir ►
Notre guide s'adresse à ceux qui envisagent de s'installer à Rabat ou qui viennent d'arriver.

Retrouvez toutes les infos ►

Rabat Accueil comme plus de 150 Accueils à travers le monde est membre du réseau des Accueils Français et Francophones d'Expatriés.
La FIAFE - Fédération internationale des Accueils français et francophones d'expatriés