login : password :

mot de passe oublié ?

Aujourd'hui : 234 pages vues
 

Voiture

 

Il est important de souligner tout d'abord que la conduite au Maroc (et à Rabat) est dangereuse. Il vous faudra faire preuve d’une grande concentration, d’un grand calme, et d’une vision à 360°. Le nombre de morts sur la route au Maroc est en perpétuelle augmentation et le nombre d’accidents sur les routes est 14 fois plus élevé qu’en France. Soyez donc prudent en restant zen et détendu car la conduite au Maroc est sportive !

Dans cet environnement un peu hostile, voici tout de même quelques règles à respecter :

- Vitesse limitée à 40 km/h en ville, à 60km/h en agglomération (contournement de Rabat), à 80km/h sur routes nationales et à 120km/h sur autoroutes. Les contrôles radar sont très fréquents.

-  Si vous partez pour un long parcours en dehors des autoroutes, prévoyez votre plein d’essence car les stations sont plus rares sur les routes nationales. Vous trouverez facilement des stations services en ville.

- Il est déconseillé de conduire de nuit du fait du manque d’éclairage des véhicules. Si vous devez conduire de nuit, conduisez lentement et restez très vigilant

Accès rapide :

 

1. Venir au Maroc avec son véhicule

Vous pouvez arriver au Maroc avec votre véhicule. Vous pourrez garder votre voiture six mois en “admission temporaire” (en continu ou fractionné pour les véhicule de tourisme). Les entrées et les sorties des véhicules sont enregistrées sur informatique. Au delà des 6 mois vous devrez réaliser un dédouanement du véhicule et payer les droits de douane. Le site des douanes marocaines est très complet http://www.douane.gov.ma/web/guest

 Remarques importantes:

- votre véhicule doit avoir moins de 5 ans pour être dédouané

- les droits de douanes sont très élevés afin entre autres, de favoriser l’achat de voiture neuve sur le sol marocain. Ainsi, selon la catégorie de votre véhicule, ils peuvent aller de 17,5 à 50% de la valeur du véhicule neuf.

Pour connaître les droits de douane à régler sur votre véhicule vous pouvez faire une simulation sur le site des douanes marocaines www.douane.gov.ma

- Si vous souhaitez quitter le Maroc provisoirement sans votre véhicule durant cette première période de 6 mois, vous devrez vous rendre auprès des agents des douanes et déposer les clés, la carte grise, le justificatif d’assurance, le ticket du parking longue durée de l’aéroport ou du port et le feuillet de la douane à l’arrivée du ferry stipulant la date de sortie obligatoire du véhicule.

Tout est mis dans une enveloppe et gardée au bureau des douanes en échange d’un formulaire de dépôt. Petit conseil, anticipez bien cela, faute de quoi, vous n’aurez pas le droit d’embarquer dans l’avion ou de monter dans le bateau. Enfin, prévoyez un peu de temps pour ces formalités car il peut y avoir de l’attente au bureau des douanes.

 

Particularité plaques jaunes : la limite des 5 ans d’âge n’est pas obligatoire car le véhicule est voué à repartir à la fin du contrat.

Attention, pour faciliter l’immatriculation,  il est vivement préférable que la carte grise soit au nom de la personne qui  est sous contrat.

  

2. Acheter une voiture neuve ou d'occasion

La solution la plus standard et la moins onéreuse reste donc l’acquisition d’un véhicule sur place. Pour tout achat de véhicule qu’il soit neuf ou d’occasion, il faut avoir une carte de résident ou le récépissé de dépôt du dossier.

Concernant les véhicules neufs, sachez que le prix est généralement plus élevé qu’en Europe et que vous ne trouverez pas forcement toutes les options. Les grands concessionnaires connus sont regroupés avenue Hassan II. Vous pouvez négocier et d’une concession à l’autre les prix peuvent varier. Les concessionnaires vous proposent souvent de réaliser les formalités administratives (immatriculation, carte grise) et cette prestation est alors incluse dans le prix de vente du véhicule.


Si vous décidez d’acheter un véhicule d’occasion, vous trouverez des annonces sur des sites d’annonces de particuliers à particuliers (ex: avito.ma) ou dans les annonces des adhérents. Les concessionnaires vendent rarement de véhicules d’occasion.

Le marché de l’occasion n’est pas aussi bien structuré qu’en Europe. Les prix sont assez élevés et la garantie n’existe pas …

 

3. Formalités liées à la conduite

Le permis de conduire

ATTENTION : Le permis français ou international n'est plus autorisé au delà de la première année de résidence au Maroc. Outre le fait que l'assurance ne vous couvrira pas en cas de sinistre, (ce n'est qu'à moindre mal s'il n'y a que des dégâts matériels), vous pouvez vous retrouver pénalement responsable s'il y a la moindre blessure corporelle (même minime). 

Au-delà de cette première année, il vous faudra un permis marocain.

Toutefois, "les personnes détenant un passeport de service ou diplomatique ne sont pas considérées comme résidentes au Maroc et n’ont donc pas à échanger leur permis. Ce n’est pas une question de couleur de plaque mais une question de titre de séjour et cela ne s’applique, à ma connaissance, qu’aux détenteurs de plaques CD, PAT et OI ". (précision du Consulat, le 20 janvier 2017) 

 

Deux solutions s'offrent alors à vous:

- Échanger votre permis français contre un permis marocain. On pouvait auparavant récupérer son permis français en quittant définitivement le Maroc, ce n'est semble t-il plus si simple.

Précision du Consulat  (5 décembre 2016): " Il est en fait quasiment impossible de récupérer le permis français en quittant le Maroc. Il faut donc demander à échanger le permis marocain contre un nouveau permis français lors du retour en France."..." Nous encourageons par ailleurs l’établissement d’un permis international avant de quitter le territoire français."

Ce serait pourtant une bonne nouvelle, car votre permis français est valable à vie, alors que le permis marocain contre lequel on vous l'échange n’est lui valable que 10 ans, le problème majeur concerne donc principalement ceux qui s'expatrient plus de 10 ans.
Coût : environ 800 MAD.

- ou alors il vous faut passer le permis marocain : cela vous coûtera plus ou moins 2 000 MAD. Vous aurez donc un nouveau permis et vous garderez votre permis français.  

Pour l'échange ou le passage du permis de conduire vous trouverez une liste (incomplète) des pièces demandées sur le site
service-public.ma. Par contre, la liste complète se trouve dans le Guide Pratique de Rabat Accueil.

 

La carte grise et l'immatriculation,

L’immatriculation de votre véhicule est bien entendu obligatoire. Le service d’immatriculation le plus proche de votre domicile se charge d’immatriculer votre véhicule. La plaque est composée de cinq chiffres désignant le numéro d'enregistrement du véhicule, une lettre de l'alphabet arabe et l'identifiant de la préfecture d'émission. Elle ne peut pas être personnalisée : seuls les dimensions et le graphisme réglementaires sont acceptés.

La procédure et le nombre de pièces sera différent en fonction de l'origine de votre véhicule, importé, achat d'occasion ou neuf.

Pour connaître les pièces demandées, lien vers le site Service-Public.ma

Vous trouverez également des informations supplémntaires dans le Guide Pratique de Rabat Accueil.
 

La vignette

Il n’y a plus de remise du macaron de la Vignette. Le paiement de cette taxe est dorénavant attesté par la seule remise d’une quittance (reçu) de paiement.

De nombreux lieux de paiements existent, directement
sur internet, mais aussi dans les agences bancaires, GAB, ... Plus d'informations sur le site vignette.ma.

Attention, particularité "Plaques jaunes" : Les missions diplomatiques ne sont pas concernées par l’achat de la vignette et l’échange du permis de conduire. En revanche, l’immatriculation « CI » est un autre statut douanier, c’est une prolongation de l’importation temporaire du véhicule qui est annuellement renouvelée. Les personnes ayant ce statut CI doivent acheter la vignette et échanger leur permis de conduire. (Message de l'équipe consulaire)

 

En circulation, le contrôle du paiement de la vignette sera opéré sur présentation de la quittance de paiement.

La vignette doit être achetée avant le 31 janvier de chaque année faute de quoi vous serez passible d’une amende. Il est possible de l'acheter en février ou en mars, moyennant une majoration.
Renseignez-vous sur les tarifs avant d’acheter le vieux 4X4 de vos rêves car pour certains types de véhicule, cette taxe est vraiment importante.

 

Le contrôle technique

Annuel, il est obligatoire pour tous les véhicules de plus de 5 ans. Il faut donc prévoir de le faire quelques semaines avant la date de renouvellement.

Notez qu’il existe deux types de contrôle technique : celui effectué lors de la vente et celui des véhicules de plus de 5 ans. Par conséquent, si vous achetez un véhicule de 4 ans et 10 mois, vous devrez repasser le contrôle technique 2 mois pus tard, lorsque votre véhicule aura 5 ans.

En cas de non-présentation du document lors d'un contrôle, le propriétaire du véhicule s'expose à une amende de 700 MAD, la confiscation immédiate du véhicule (jusqu'à 10 jours d'immobilisation) par une dépanneuse (payante) jusqu'à la fourrière (payante en supplément également).

 

Assurer son véhicule

Seule l’assurance pour responsabilité civile est obligatoire au Maroc. Cette assurance permet de couvrir la responsabilité civile du souscripteur du contrat, du propriétaire du véhicule et de toute personne ayant, avec leur autorisation, la garde ou la conduite du véhicule.

Sont couverts par cette garantie :

  • Les dommages matériels causés à d'autres véhicules ou à des biens appartenant à des tiers
  • Les dommages corporels causés aux piétons, aux occupants des véhicules tiers ainsi qu’aux personnes transportées.

Elle couvre aussi bien les personnes qui ne se trouvent pas dans le véhicule, que celles transportées dans ledit véhicule (y compris les membres de la famille du conducteur, de l’assuré et du souscripteur). En revanche, les dommages subis par vous en tant que conducteur du véhicule, d’assuré ou même de souscripteur du contrat d’assurance, ne sont pas couverts si vous avez souscrit à une simple assurance responsabilité civile.

Il est donc préconisé de s’assurer pour d’autres types de dommages. Il y a beaucoup d’assurances connues sur la place. Le prix moyen est relativement modéré.

Notez que les montants d’indemnisation accordés par les compagnies d’assurance au Maroc sont bien inférieurs à ceux proposés en France. Il faut savoir que les assureurs marocains appliquent un “coefficient de vétusté” : en cas d’accident, que vous soyez responsable ou non, vous devrez prendre en charge une partie des réparations à hauteur de 5% par année d'ancienneté de la voiture, avec un plafond de 30%. Ces frais à votre charge sont indépendants de la franchise que vous aurez par ailleurs à régler si vous êtes en tort.

Pour plus de précisions vous pouvez consulter le site www.fmsar.org.ma

En cas d'accident, vous devez appeler la police ou la gendarmerie, puis votre assureur qui enverra un "constateur" qui viendra, comme son nom l'indique constater les dégâts et les responsabilités. Attention, vous ne devez absolument pas bouger les véhicules avant son arrivée même si vous bloquez la circulation.

Quelques conseils pour remplir votre constat à l'amiable par ici.

 

Numéros utiles :
Sabots de parking : 05 37 66 14 74 
Fourrière de Rabat :

Attention pour récupérer votre véhicule, il faudra d'abord pésenter les papiers du véhicule pour payer une amende, veillez à ne pas les  laissez pas dans la voiture.
 

 

Dernière mise à jour - Janvier 2017