login : password :

mot de passe oublié ?

Aujourd'hui : 1141 pages vues
 

Aide aux personnes handicapées ou dépendantes

 

Ce sujet étant complexe, nous avons choisi de vous livrer le témoignage et l'expérience d'une de nos adhérentes :

« Les aides financières existant en France pour employer des auxiliaires de vie (des " aidants ") du type Prestation de compensation du handicap et/ou Allocation personnalisée d'Autonomie ne sont plus versées à partir d'un séjour de plus de trois mois en dehors du territoire français.

Lorsqu'une personne handicapée réside au Maroc, elle doit donc financer elle-même le salaire des personnes qu'elle emploie pour l'aider (sauf à obtenir un financement par exemple par son employeur ou celui du conjoint).

Il n'existe pas au Maroc d'association ou d'entreprise d'aide à domicile, ni véritablement d'infirmière libérale. Ainsi, la seule solution me semble-t-il est de " débaucher " des aides-soignantes (ou éventuellement des infirmières selon les besoins) d'une cliniques privée. Personnellement c'est ce que j'ai fait pour deux aides-soignantes qui se relaient chez moi tous les matins et qui travaillent les autres jours à la clinique des Nations-Unies. Il suffit de s'y rendre et de s'adresser à la surveillante générale. Je les trouve bien formées.

Si le besoin est une aide autre que la toilette et l'habillage, c'est-à-dire les déplacements, la cuisine..., je conseille de recruter par bouche-à-oreille une autre personne. Par exemple une femme de ménage qui parle français et a le potentiel pour être polyvalente.

 

Notez aussi qu'il n'est pas possible pour un particulier de déclarer le personnel de maison, même auxiliaire de vie ou paramédical. En effet, la chef du service social du l'ambassade s'était renseignée auprès du directeur de la CNSS (équivalent de l'Urssaf) : une loi est parue il y a longtemps pour permettre cette déclaration, mais les décrets d'application n'ont pas été pris à ce jour.

La seule solution pour déclarer son personnel de maison à la CNSS est de passer par une entreprise ou un organisme qui pourrait être employeur au nom de la personne handicapée, du type entreprise du conjoint. Je ne connais aucune association au Maroc qui le fait au nom de tiers, comme le système d'entreprise mandataire en France.

Cependant, si la personne n'est pas chez le particulier à temps plein et travaille dans une clinique ou chez un autre employeur, elle bénéficie peut-être déjà d'une couverture CNSS via ce dernier. Me concernant, j'ai, par ailleurs, rédigé un contrat de travail que j'ai fait signer à mes employées. Je n'ai pas pu le faire légaliser mais il me semble que ça peut toujours me couvrir un peu en cas de problème avec une de mes employées. »

 

En cas de question à ce sujet contactez-nous et nous essayerons de vous répondre.

Vous pouvez aussi bien sûr vous adresser au consulat de France à Rabat (service des assistantes sociales).

1, rue Aguelmane Sidi Ali

Agdal-Rabat 

Tél. 05 37 26 91 81 ou social.rabat-fslt@diplomatie.gouv.fr

Sur rendez-vous , lundi au vendredi 8h30 à 12h30

 

 

Page mise à jour en octobre 2016